HISTORIQUE

En constuction ...

ATTRIBUTIONS ET MISSIONS

Directeur de Cabinet sont : - assurer la coordination des activités du Cabinet du Ministre ; - assister le Ministre dans la gestion des affaires réservées et confidentielles et de traiter tout dossier qu’il pourrait lui confier ; - assurer les contacts officiels avec les Cabinets des autres départements ministériels et les Institutions. Le Directeur de Cabinet est nommé par décret pris en Conseil des Ministres sur proposition du Ministre. Il est placé hors hiérarchie administrative et assisté d’un Assistant de cabinet nommé par arrêté du Ministre.

Les Conseillers techniques Les Conseillers techniques assurent l’étude et la synthèse des dossiers qui leur sont confiés par le Ministre. Les Conseillers techniques, au nombre de cinq (5), sont désignés en raison de leurs compétences techniques et nommés par décret pris en Conseil des ministres sur proposition du Ministre. Ils dépendent directement du Ministre et sont placés hors hiérarchie administrative.

Les Chargés de mission Les Chargés de mission sont des hauts cadres de l’administration d’Etat ayant occupé de hautes fonctions politiques et/ou administratives en fin de mandat ou de mission. Ils dépendent directement du Ministre et exécutent toutes missions qu’il leur confie. Les Chargés de mission sont nommés par décret pris en Conseil des ministres sur proposition du Ministre et sont placés hors hiérarchie. Ils bénéficient des mêmes indemnités que les chargés de mission du Premier ministère.

L’Inspection technique des services L’Inspection technique des services contrôle l’application de la politique du département et le fonctionnement des services, des projets et des programmes. A ce titre, elle dispose des attributions suivantes : - assurer l’appui-conseil pour la mise en œuvre des programmes d’activités des services, projets et des programmes ; - contrôler l’application des textes législatifs, réglementaires et des instructions administratives régissant le fonctionnement administratif, financier et comptable des services, des projets et des programmes ; - mener toute investigation relative à la gestion administrative, technique et financière des services, des projets et des programmes ; - examiner les réclamations des administrés et des usagers des services, des projets et des programmes ; - lutter contre la corruption au sein du ministère. Le pouvoir de contrôle et de vérification de l’Inspection technique des services s’exerce aussi bien a priori qu’a posteriori, sur les structures centrales, rattachées, déconcentrées et de missions placées sous la tutelle du Ministère. L’Inspection technique des services dresse à cet effet, des rapports de contrôle et de vérification à l’attention du Ministre. Il est ampliation en est fait ampliation à l’Autorité supérieure de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC). L’inspection technique des services est dirigée par un Inspecteur général des services nommé par décret pris en Conseil des Ministres sur proposition du Ministre. L’Inspecteur général des services relève directement du Ministre. Il est placé hors hiérarchie administrative et bénéficie des mêmes indemnités que les Conseillers techniques. L’Inspecteur général des services est assisté d’Inspecteurs techniques au nombre de quinze (15) nommés par décret pris en Conseil des Ministres sur proposition du Ministre. L’Inspecteur général des services et les Inspecteurs techniques sont choisis parmi les cadres supérieurs, en raison de leur compétence technique et de leur moralité. Les Inspecteurs techniques bénéficient des mêmes indemnités que les Directeurs généraux de l’administration d’Etat.

ORGANIGRAMME

3