IMG_0035

FAO-Burkina Faso: Signature du cadre de programmation pays

Le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob OUEDRAOGO et le représentant de la FAO au Burkina Faso, Aristide OBAME ont procédé ce jeudi 03 août 2017 à la signature du Cadre de Programmation Pays 2017-2020 de l’institution onusienne au profit de notre pays. Le coût indicatif de sa mise en œuvre est estimé à 90,300 millions USD.

Le Cadre de Programmation Pays résulte d’un accord entre la FAO et le gouvernement du Burkina Faso suite aux concertations menées avec les départements ministériels en charge du monde rural, de la recherche, des acteurs non étatiques, les parties prenantes de la société civile et les agences du système des Nations unies présentes au Burkina.

Le cadre de programmation pays 2017-2020 établit trois (3) domaines prioritaires de la coopération entre la FAO et le Burkina Faso à savoir : la sécurité alimentaire et nutritionnelle, la résilience des populations vulnérables face au changement climatique, l’amélioration des revenus des populations rurales à travers des systèmes agricoles et alimentaires durables et efficaces puis la gouvernance du secteur rural.

Pour le Ministre Jacob OUEDRAOGO, le document Cadre de Programmation Pays vient à un moment où le gouvernement du Burkina Faso est en train d’élaborer son Programme National du Secteur Rural II (PNSR II) qui sera le cadre fédérateur de l’ensemble des interventions dans le secteur rural. Ce document contribue à l’atteinte des objectifs.

  1. Aristide OBAME, représentant de la FAO au Burkina Faso, a souligné l’importance d’agir ensemble pour un monde sans faim.

D’un coût estimé à 90,300 millions USD, les ressources déjà mobilisées sont de 13,513 millions USD.

En rappel, le cadre de programmation pays 2017-2020 est le deuxième après celui de 2013-2015.