IMG_0125

Suivi de la campagne agricole: La saison se déroule bien dans le Sud-Ouest

Le Ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob Ouédraogo, a entamé sa tournée dans les champs le vendredi 28 juillet 2017. C’est dans la région du Sud-ouest qu’il a effectué sa première visite. Les cultures sont au stade de  montaison.

C’est dans l’exploitation de Prosper Somé à Bafor dans la commune de Dano, que le ministre de l’Agriculture et des Aménagements Hydrauliques, Jacob Ouédraogo,  a commencé sa visite de champs. Sur cette exploitation d’une superficie de 34 Ha, M. Somé cultive, entre autres,  du maïs, du sorgho et du niébé. Là, le ministre a pu voir des cultures en montaison et apprécier les initiatives entrepreneuriales d’un agro-buisnessman prometteur. M. Somé attend une production  d’environ 21 tonnes de maïs et 4,2 tonnes de sorgho. Il estime son bénéfice annuel à plus de 6 millions de francs CFA.

A Gaoua, c’est un champs et une unité de transformation de manioc que Jacob Ouédraogo a visités. L’exploitation de manioc de Nahondomo Palenfo à Djikand s’étend sur 15 Ha et 30 tonnes de tubercules sont attendues. M. Palenfo produit également des boutures de manioc et escompte vendre 200 000 boutures à la fin de cette saison. Agrobusinessman confirmé, M. Palenfo exploite aussi du maïs sur une superficie de  15 Ha. Il fait un bénéfice annuel d’environ 78 millions de francs CFA.

L’unité de transformation de manioc dans la ville de Gaou appartient à Sankara/Palenfo Habibata. L’unité est dotée de deux broyeurs électriques pouvant écraser chacun 2 tonnes de manioc par heure. La production annuelle d’ « atiéké » est estimée à 270 tonnes.Elle emploie 26 ouvriers temporaires et 12 ouvriers permanents.  La marge bénéficiaire attendue est de 42 millions de francs CFA.

La première journée de visite s’est achevée par un entretien du ministre avec les producteurs et la direction régionale de l’agriculture. Malgré l’attaque de chenilles rapidement maîtrisée dans cette region, les cultures connaissent une croissance normale, s’est réjoui Jacob Ouédraogo.